Le Club Entrepreneurs

Des chefs d'entreprises réputés affichent leur soutien à la proposition AIRE, qui permet à chacun de choisir sa vie et s'adapter avec plus de sérénité aux aleas des cycles économiques, afin de saisir plus facilement les opportunités.

Richard Bielle

Richard Bielle préside depuis 2009 le Groupe CFAO, acteur majeur dans les domaines de la mobilité, de la santé, des biens de consommation, des infrastructures et de l’énergie en Afrique. En 2016, CFAO a rejoint le conglomérat japonais Toyota Tuscho Corporation (TTC), qui soutient son développement dans ses métiers historiques ainsi que dans la grande distribution.

Début 2017, il s'allie avec Bernard Bourigeaud pour publier Le projet qu'aucun candidat ne présentera, où ils imaginent 10 propositions, précises et chiffrées, pour restaurer la confiance et refaire de la France un pays attractif pour les investisseurs. La première proposition, très proche du 2RU de l'AIRE, est formulée comme "un crédit d'impôt de 6.000 euros par an qui remplacera les minima sociaux et sera financé par un taux d'impôt unique à 30% et la suppression des niches fiscales".

Bernard Bourigeaud

Bernard Bourigeaud est le fondateur du groupe Atos qu'il a dirigé pendant 17 ans, un leader international de la transformation digitale comptant 120.000 collaborateurs dans 73 pays. Il a également présidé Deloitte en France et plusieurs entreprises internationales. Depuis 2021, il préside Worldline, un leader mondial de la sécurisation des paiements et des transactions.

Début 2017, il s'allie avec Richard Bielle pour publier Le projet qu'aucun candidat ne présentera, où ils imaginent 10 propositions, précises et chiffrées, pour restaurer la confiance et refaire de la France un pays attractif pour les investisseurs. La première proposition, très proche du 2RU de l'AIRE, est formulée comme "un crédit d'impôt de 6.000 euros par an qui remplacera les minima sociaux et sera financé par un taux d'impôt unique à 30% et la suppression des niches fiscales".

Frédéric Guimbal

Ingénieur des Arts et Métiers, Frédéric Guimbal préside le groupe Frégate dont le siège est localisé en Ardèche et les 9 implantations industrielles sont réparties entre la vallée du Rhône, l'Isère, les pays de Loire, la Nouvelle-Aquitaine et le Maroc. Ses métiers : la tôlerie fine, la chaudronnerie, l'usinage, la soudure et la finition de sous-ensembles métalliques pour les industries à fort niveau de contrainte, en particulier l’aéronautique.

Convaincu de la nécessité de simplifier les dispositifs sociaux et fiscaux qui freinent le développement des individus et des entreprises, Frédéric Guimbal a été acquis à la cause du revenu d'existence en découvrant la proposition LIBER publiée avec le think tank Generation Libre.

Flavien Kulawik

Flavien Kulawik est président de KLB Group, un groupe de conseil opérationnel qu’il a cofondé à l’âge de 25 ans, et de cinq autres sociétés de services aux entreprises qu’il développe avec son associé de toujours, Jean-Marc Le Breton. Au total ils emploient près de 1000 collaborateurs dans une dizaine de pays.

Passionné d’entrepreneuriat, Flavien investit dans des startups, principalement en deeptech (quantique, biotech, cleantech) et en digital. Il est administrateur de l’APM, une association qui fait grandir les dirigeants d’entreprise. Fervent défenseur de l’environnement, il est Président de Bloom, une association de défense des océans. Issu d’un milieu très modeste, il soutient également l’éducation. Il est mentor pour Article 1, une association aidant les étudiants de milieu modeste, et Président du Comité de Campagne de CentraleSupélec, qui lève des fonds non seulement pour la formation, la recherche, et l’entrepreneuriat, mais aussi pour la diversité.

Fidèle soutien de la proposition du Revenu d'existence depuis une dizaine d'années, il souhaite que sa compréhension en soit mieux partagée parmi les dirigeants et acteurs économiques.

Michel Milhe

A sa sortie d'école de commerce, Michel Milhe dirige sa première société, une PME de nettoyage industriel. Il rejoint ensuite l'entreprise familiale, MILHE & AVONS, qu'il préside depuis 2011. Dans son métier, la production d'emballages pour le commerce, l'entreprise de 100 salariés innove continuellement face aux enjeux écologiques : en privilégiant le papier par rapport au polyéthylène, en intégrant la gestion des forêts et le bilan du cycle de vie.

Michel Milhe considère que le travail est une des merveilles de la vie, que le revenu d'existence en est un soutien nécessaire et efficace, un moyen de libérer les énergies personnelles en vue de la réalisation du Bien commun.

Bruno Richardson

Doté d’une double formation d’ingénieur chimiste et de plongeur professionnel, Bruno Richardson a commencé sa carrière à la COMEX (Compagnie Maritime d’Expertises), pionnière marseillaise de l’intervention robotique et humaine dans les environnements extrêmes. Après une spécialisation dans les systèmes de soudures profondes et un diplôme de gestion à l’IAE d’Aix-en-Provence, il rejoint le groupe familial éponyme de distribution de produits du second œuvre du bâtiment. Après quatre années de direction opérationnelle dans divers centres de profit du Groupe, il en devient Directeur Général.

Fondée en 1855 à Marseille, RICHARDSON est aujourd’hui un acteur important de la distribution de matériel de chauffage, climatisation, énergie renouvelable, salle de bain. Richardson compte 2000 collaborateurs, une centaine de points de vente et réalise plus de 600 M€ de chiffre d’affaires.

Bruno Richardson s’engage pour le revenu d’existence, en étant persuadé que chaque personne doit d'abord être convenablement sécurisée sur son avenir et celui de sa famille afin de s'investir dans l'activité économique.

Patrick Valentin

Marqué dès son adolescence par les figures de l'Abbé Pierre et du Père Wresinski, Patrick Valentin suit des études de philosophie et de théologie avant de s'engager contre les exclusions, d'abord auprès des pauvres de Madagascar et des lépreux en Inde. De retour en France, il travaille au syndicat patronal de la métallurgie avant de se consacrer à développer le travail des personnes handicapées.

A partir de 1975, il crée de nombreuses structures d'aide par le travail, principalement dans les Pays de Loire. En 1994, il tente de créer une première entreprise "à but d'emploi" pour une soixantaine de chômeurs, expérience pilote de ce qui prendra en 2014 la forme de la loi d’expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée" (TZCLD), qu'il anime avec le réseau Emploi-Formation d'ATD Quart Monde.

Modèle de l'entrepreneur social et solidaire, ayant accueilli plus d'un millier de personnes en difficulté dans ses diverses structures, Patrick Valentin affirme la complémentarité du revenu d'existence, permettant à chaque personne de se tenir debout dans la dignité car mettant fin aux discriminations des systèmes sociaux actuels, et de l'aide à l'insertion par le travail, qui donne à chacun sa pleine place dans la société.

1 Revenu Universel + 1 Redevance Universelle = 2RU (2021)

Le Revenu Universel libère le travail (2021)

Une Allocation Familiale Universelle (AFU) pour rénover la politique familiale française (2021)

Le revenu universel 2RU est financièrement équilibré. Mais qui gagne ? Qui perd ? (2021)